Les diverses manières d’isoler votre maison

L’isolation d’une habitation, qu’il s’agisse d’un bien en rénovation ou neuf, est primordiale.

En plus de vous apporter un confort et une chaleur agréable, cela vous permet aussi de faire des économies d’énergie et financière sur vos factures de chauffages.

Il y a diverses manières d’isoler votre maison avec de nombreux matériaux sur le marché.

En faisant appel à un professionnel pour vos isolations, vous gagnerez en temps tout en obtenant des travaux aux finitions parfaites.

Isolation Combles

L’isolation des combles

Si vos combles sont mal isolés, sachez que vous aurez 30 % de déperditions d’énergie.

Rassurez-vous, il existe de diverses manières d’isoler vos combles qu’ils soient accessibles ou non.

Vous pouvez choisir de les isoler avec les méthodes suivantes :

L’épandage est simple à mettre en place.

L’isolant est répandu sur la charpente manuellement. Pour isoler à la hauteur appropriée, il suffira de se servir d’un râteau.

Le pare-vapeur est aussi inévitable pour les mêmes raisons que l’isolation par soufflage.

Sachez qu’il faut assurer une continuité aux jonctions comme les trappes d’accès afin que votre isolation soit parfaite.

De plus, il est important de boucher les jointures façade/toiture.

Le soufflage est une méthode facile et économique.

Elle consiste à vaporiser de l’isolant en vrac sur le plancher de vos combles.

En général, il s’agit de laine minérale, de fibres de bois ou d’ouate de cellulose.

Rapide, il faut une hauteur de minimum 35 cm pour une bonne isolation garantie.

Il est important de placer un pare-vapeur afin d’éviter les condensations de vapeur d’eau sur les parois de vos combles.

Cette méthode va combles tous les interstices avec un produit ininflammable et incombustible.

Si vos combles sont accessibles, il suffit de déposer sur les sols un isolant à dérouler ou sous forme de panneaux comme les laines de verre.

Pour éviter les ponts thermiques, il est intéressant de recouvrir la partie supérieure de la charpente d’isolant.

Si besoin, n’hésitez pas à faire poser une seconde couche de matériaux pour que vos combles soient parfaitement isolés.

Isolation Combles

L’isolation des caves

Souvent mise de côté dans une maison, votre cave est pourtant une pièce à isoler afin de faire des économies d’énergie.

Bien sûr, il est plus judicieux de commencer l’isolation de votre maison par les murs et les combles puisque la chaleur va monter.

Pourtant, isoler une cave va permettre de garantir une isolation qui supprime les ponts thermiques et faire de votre cave une pièce confortable et facile à chauffer.

Il existe plusieurs méthodes pour obtenir une bonne isolation de votre cave afin de créer une isolation continue sur toutes pièces de votre habitation.

Attention, toutefois, à la ventilation de cette pièce surtout si vous voulez l’aménager par la suite.

Lors de la construction de votre maison, il est possible de mettre en place une isolation de la dalle par en dessous ou par au-dessus.

En rénovation, il est possible d’isoler votre cave en se concentrant sur le plafond de celle-ci ou juste sur les murs.

Les matériaux choisis seront importants en fonction de votre budget, de ce que vous voulez faire de cette pièce et de l’agencement de votre cave.

Sachez qu’il vous faudra si possible garder une hauteur sous plafond de 2 m 10 en comptant l’isolant.

Votre artisan devra aussi prendre en compte les tuyaux d’eaux, les gaines et les passages électriques avant de commencer les travaux pour vous rendre une finition parfaite.

Un isolant polystyrène extrudé sera parfait pour une isolation de cave. Léger et facile à mettre en place, il ne demande qu’une colle bien précise pour tenir.

Il est important que les plaques ne laissent aucuns filets d’air au niveau des joints pour que votre isolation soit optimale.

Un espace de 3 cm sera suffisant entre l’isolant et le plafond.

Peu esthétique, il apporte tout-de-même une belle isolation à moindre coût.

Si vous cherchez un côté plus esthétique, alors tournez-vous vers un alliage de placo plâtre et d’isolant.

Il vous sera possible de rajouter des spots en guise de luminaires qui donnera un plus à votre pièce.

Pour de tels travaux, il faut demander à un professionnel de s’en occuper.

En effet, cela va demander des outils particuliers et un savoir-faire que seul un expert pourra avoir.

L’isolation des planchers

Le plancher est primordial à isoler si vous voulez profiter d’un confort et d’une chaleur agréable.

Sans oublier, qu’une bonne isolation thermique et phonique est gage d’économie en énergie et financière au long terme.

D’ailleurs, ces travaux sont pris en compte dans les performances énergétiques de votre maison.

Ne vous arrêtez pas aux moquettes ou parquet, ils ne seront pas suffisamment isolants.

Il y a 2 types de planchers : Le plancher bas avec ou sans vide-sanitaire et le plancher

intermédiaire dont on aura accès soit par en dessous, soit par au-dessus.

S’il est accessible par le dessous, l’isolant sera fixé sous le plancher, entre les poutres sous un habillage de faux-plafond.

S’il est accessible par le dessus, le matériau sera placer entre les poutres et le plancher terminé.

Un frein-vapeur sera nécessaire pour contrer l’humidité.

isolation-planche
isolation-planche

Pour une bonne isolation, il y a de nombreux matériaux sur le marché et cela vous laisse l’embarras du choix selon vos envies et votre budget.

Il n’y a pas d’entretien à prévoir et l’isolant est fait pour une belle durabilité (entre 10 et 20 ans selon l’isolant).

Pour les matériaux isolants, vous avez le choix entre les minéraux (laine de verre),

les végétaux (liège expansé) ou les synthétiques (cellulose).

Chacun peut se présenter sous forme de panneaux, de flocons, de rouleau.

Sachez que les isolants végétaux et minéraux ont tendance à se tasser avec le temps et

que les isolants minces sont rarement pris en compte par les aides de l’état.

Une isolation de vos planchers présentent de nombreux avantages qu’il ne fait pas négliger :

  • Un bon rapport qualité/prix.
  • Des travaux faciles à mettre en place et à faire.
  • Une belle isolation thermique pour un confort agréable.
  • Une isolation acoustique optimale surtout pour les planchers d’étages.
  • En passant par un artisan RGE, vous pouvez profiter d’aides de l’état.

L’isolation du vide-sanitaire

Votre vide-sanitaire est un espace entre 20 cm et 1 mètre qui sépare le plancher du sol.

Accessible ou pas, il doit être isolé pour garantir une l’étanchéité de votre plancher et éviter des remontées d’humidité.

Il est aussi conçu pour éviter les glissements de terrain.

Il sert souvent à faire passer les tuyaux de conduites d’eau et divers câbles électriques tout en les protégeant des intempéries.

Pour bien isoler votre vide-sanitaire, il existe 2 méthodes : par l’intérieur ou/et extérieur pour un vide-sanitaire

accessible et par l’extérieur pour un vide-sanitaire qui ne le sera pas.

Isolation par l’intérieur : puisque votre vide-sanitaire est accessible, il suffira d’isoler le plancher

en poser des panneaux isolants contre le plafond du vide-sanitaire et un pare-vapeur pour éviter les condensations de vapeur d’eau.

En isolant le sol et le plafond d’un vide-sanitaire accessible, cela vous apportera une isolation vraiment optimale.

Isolation par l’extérieur : faite pour les vides-sanitaires dont on n’a pas accès,

il consiste à isoler le plancher qui le recouvre.

Pour un plancher parquet, il faudra enlever les lames et poser l’isolant en dessous,

une manière d’isoler sans perdre de hauteur de plancher.

Pour un plancher béton, l’isolant sera posé par-dessus sous forme de plaques,

puis il sera recouvert d’un film qui le protégera lors de la pose d’une chape.

Cela vous permettra par la suite de choisir le revêtement que vous souhaitez pour vos planchers.

Là aussi, les matériaux sont nombreux sur le marché selon votre budget ou vos envies.

  • Le polystyrène expansé ou en polyuréthane sont faciles à poser, propose une belle isolation et résistance au temps.
  • La laine de chanvre est écologique, imputrescible et régule l’hygrométrie avec une belle durabilité
  • La ouate de cellulose offre une belle résistance thermique et phonique, est écologique et résistant à l’humidité.
  • Le liège est recyclable, écologique, résistant à l’humidité et propose une belle isolation.

L’isolation des murs

Les murs sont la seconde étape dans des travaux d’isolation.

Même si vos combles sont bien isolés, il est judicieux de faire aussi les murs.

Moins de factures de chauffage, plus de confort et une déperditions de 20 % en moins dans votre maison.

Toutes les isolations des murs sont bonnes pour gagner en performances énergétiques.

Pour cela vous aurez le choix entre l’ITE ou l’ITI, chacune présentant leurs avantages :

Isolation Thermique Extérieure

Les différents isolants sont placés sur les murs extérieurs pour lui apporter un haut niveau de performance thermique,

tout en éliminant les ponts thermiques.

Ainsi, cette méthode satisfait aux critères du RT 12, assure une parfaite étanchéité de l’air et améliore aussi l’isolation phonique.

Le confort est optimal puisque les murs sont maintenus à températures constantes.

L’ITE permet de ne pas déranger, pendant les travaux, les habitants de la maison.

Cette méthode va permettre de garder une belle liberté architecturale grâce à de nombreux matériaux qui vont embellir les façades,

de conserve le bâti et laisser la vapeur d’eau circuler de l’intérieur vers l’extérieur évitant les condensations de vapeurs d’eau et la moisissure.

Isolation Thermique Intérieure

Plus plébiscitée par les particuliers, l’ITI est une méthode moins onéreuse et plus facile à mettre en place que l’ITE.

Bien sûr, elle demande un bel investissement mais au long terme vous allez y gagner.

Contrairement à ce que l’on pense, l’ITI ne vous prive pas d’une grosse surface habitable.

Il faut penser aux ponts thermiques qu’il sera facile d’endiguer grâce à des rupteurs, ils vont assurer la continuité de votre isolation thermique.

L’ITI est préconisée pour les vieilles demeures qui possèdent un beau cachet auquel l’on refuse de toucher.

Ainsi, les façades de ces maisons gardent leurs particularités architecturales tout en profitant d’une belle isolation thermique et phonique.